Pourquoi je cours.

Pourquoi j’ai commencé à courir?

 

Je suis une personne anxieuse. Depuis longtemps je cherchais un moyen de faire baisser le niveau de mon verre quasi toujours trop plein et qui ne demande qu’à déborder à la moindre goutte d’eau.

J’ai toujours été une personne active mais je me suis toujours qualifiée de nulle en sport. Un souvenir particulier illustre bien ça. Épreuve du baccalauréat en France dans la session d’endurance. Je pense que le kilométrage était ridicule mais j’avais néanmoins échoué à le compléter le jour J. J’ai pu compléter ces quelques malheureux kilomètres à la séance de rattrapage grâce à quelques amis qui ont couru avec moi pour m’encourager. C’est sûr la course à pied ce n’était pas pour moi.

Les années ont passé. J’ai essayé différents sports surtout pour garder la ligne, cours de step, circuit d’entraînement, piscine, Taï Chi… Les enfants sont arrivés dans ma vie pour ajouter un niveau de complexité qui a augmenté mon niveau d’anxiété ou/et mon niveau de fatigue. Je pouvais gâcher une journée par tout ce stress qui m’empêchait littéralement de bouger. Je restais à détester ma vie sans trouver de solution qui apaiserait mon esprit et calmerait ce hamster qui tournait et tournait sans arrêt.

dynamic_resize

Fin mai 2013 je recevais mon magazine québécois « coup de pouce » du mois de juin. Entre autres recettes de cuisine et articles sur la famille ou la mode, il y avait ce programme de type « couch to five » ou comment faire son premier 5km en course à pied. Je n’y prêtai à peu près aucune attention puisque la course ça fait mal et c’est nul. Le magazine traînait à côté de mon lit dans une pile d’autres numéros. Le 31 juillet était une de ces journées lors desquelles je ne peux rien faire étant envahie par le stress. J’étais dans mon lit à pleurer, à procrastiner sur tout et perdre mon temps à jouer à Candy Crush. N’ayant plus de vies pour continuer à jouer j’ai dû me résoudre à trouver autre chose pour m’occuper et le fameux numéro de « coup de pouce » s’est retrouvé dans mes mains. Refeuilletant des articles déjà lus, j’ai fini par tomber sur le programme de course à pied. A cet instant j’ai décidé de bouger. Il fallait que je sorte dehors. C’était une urgence. Je suis partie faire la première séance : sortie de 30 minutes avec 2 minutes à courir de façon consécutive. Rien d’extraordinaire. Je n’ai pas souffert. Ça m’a même fait du bien. Être dehors. Seule.

Le programme prévoyait 3 sorties par semaine sur 18 semaines. Un programme très progressif. Je ne souffrais pas. La course ça ne fait pas mal alors? Je dépassais même le programme. Je n’ai pas manqué une seule sortie. Et un peu plus d’un mois plus tard je courais mon premier 5km toute seule près de chez moi. Pas une course officielle. Mais la fierté était tellement grande! Deux ou trois mois plus tard je commençais à envisager de participer à une vraie course. Un défi dont je parlais à mon oncle qui est un coureur depuis de nombreuses années. Il participait au demi-marathon Banque Scotia à Montréal en avril 2014. J’aurais voulu faire un 10km mais il n’y avait pas cette distance pour cette course. Un 5km ou un 21km… J’étais capable de faire 7 ou 8km à ce moment-là. Je ne voyais pas de défi à courir un 5km. Avec quelques verres de vin dans le corps je me suis inscrite pour courir ce 21km. Je me suis entraînée seule. J’ai beaucoup douté. Plus la date se rapprochait plus le stress montait mais aussi l’excitation avec lui. Ça a été une course extraordinaire. J’étais bien préparée.

Beaucoup de détails me reviennent à l’écriture de ces lignes. Le départ de la maison tôt ce dimanche matin avec mon oncle qui venait me chercher. J’étais stressée d’arriver à l’heure sur la ligne de départ. La météo n’était pas très bonne. Il faisait froid et je ne savais pas comment m’habiller pour la course. Manches courtes? Manches longues? J’ai changé d’avis au dernier moment, encore dans la voiture, pour les manches courtes avec une veste. Le passage obligatoire aux toilettes et la surprise de cette ligne interminable de filles devant moi. J’étais en retard pour le départ.

20x30-BMAC2470

Je pars, je cours. Tout s’est super bien passé. Un petit moment difficile à l’endroit du bassin d’aviron avec un vent assez fort. Dur d’avancer face au vent puis trop chaud avec le vent dans le dos sur le retour. Mais vers le 14e ou 15e kilomètre j’entends des petites voix excitées que je reconnais! Mon mari et mes enfants étaient là sur le bord de la piste! Les enfants voulaient courir avec moi. Quelle bouffée d’énergie de les voir! Je me souviens des supporters qui sont un vrai soutien. Ce jeune homme qui me crie « Allez go Mathilde go! ». Mais je ne le connais pas?! Comment connait-il mon nom? Je comprends que mon nom est inscrit sur mon dossard et ça me fait rire. Je poursuis jusqu’au 18e kilomètre. Voilà je n’avais jamais couru aussi loin. Je finis ces derniers kilomètres le sourire aux lèvres.

20x30-BMAD5633

20x30-BMAE5280

2014-04-27 11.38.40

Je n’ai jamais été aussi euphorique qu’après avoir franchi la ligne d’arrivée. J’étais seule. Je n’ai retrouvé mon mari et mes enfants qu’une dizaine de minutes plus tard. Mais j’étais fière comme je ne l’ai jamais été. Les endorphines de la course? Pas seulement je pense. J’ai accompli ce jour-là quelque chose qui m’avait semblé impossible.

img_1444_20155011384_o

Depuis je cours. Pas une semaine sans course à pied. À moins d’une blessure mais c’est un autre sujet. Je me dépasse un peu plus à chaque défi que je me lance. Ma pratique de la course à pied a évolué avec les années. J’y trouve un équilibre personnel. J’espère courir jusqu’à 80 ans au moins.

 

2 réflexions sur “Pourquoi je cours.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s